Présentation de l’auteure

Je suis née il y a un peu plus d’un demi-siècle dans une petite ville du canton de Vaud, en Suisse romande.

J’aime la vie. Elle est un cadeau pour celui qui a décidé d’en profiter.

Quelles sont les choses qui me font vraiment plaisir, quand je pense à la façon de la remplir ?

Contempler un coucher de soleil sur le lac, un sommet qui se découpe sur le ciel bleu, un cours d’eau qui ruisselle ou rebondit sur les rochers, une fleur aux pétales délicats, une mésange qui fait son nid…
L’artiste n’a négligé aucun détail à l’accomplissement de ses œuvres époustouflantes. On ne peut trouver leur origine que chez un esprit d’une envergure universelle.

Danser, même seule chez moi.
Dès ma plus tendre enfance, je voulais toujours danser et j’ai commencé à suivre des cours très jeune. J’aurais pu tenter une carrière professionnelle, ce qui aurait impliqué l’abandon de mes études. J’y ai donc renoncé et ne le regrette pas, car je ne vis pas dans le passé.

Communiquer mon enthousiasme et partager mes expériences avec les autres.
C’est probablement ce désir qui m’a conduite à me former en qualité d’assistante sociale pour soutenir et encourager ceux qui ont aussi droit à la parole, les plus vulnérables et les cabossés de la vie. Mais j’apprécie tout autant de converser avec des connaissances de tous bords dans la bonne humeur. Prendre un repas ensemble, une fondue au fromage dans un chalet ou des grillades sur une plage, par exemple, c’est génial. Avoir des contacts avec des enfants et des jeunes sont aussi essentiels pour moi. J’aime leur spontanéité et ils méritent notre attention, car ils représentent la société de demain.

Chanter en toute occasion permet de garder le cœur joyeux.
Quand mes enfants étaient petits, je chantais avec eux des mélodies que j’avais inventées, et auxquelles j’avais ajouté des paroles de ma composition. La musique est une partie intégrante de notre famille.

Voyager, en Europe, mais aussi sur d’autres continents.
Connaître de nouveaux paysages et d’autres cultures, rencontrer les habitants d’autres contrées. J’ai même eu l’occasion de faire un stage de six mois en travail social dans une communauté indienne en Afrique du Sud. Quel enrichissement !

Vivre en couple.
En 1986, je me suis mariée. Mon époux et moi marchons ensemble depuis bientôt trente ans, après être parvenus à relever les nombreux défis de la vie. C’est avec reconnaissance que nous constatons que notre amour l’un pour l’autre est demeuré intact. Nous partageons les mêmes passions et regardons vers l’avenir avec confiance. Notre fils est né en 1991 et notre fille en 1996. Tous deux se sont ajoutés aux deux pièces du puzzle que mon mari et moi formions déjà.

Et bien sûr, écrire.
De tout temps, j’ai eu des correspondants rencontrés en Suisse ou à l’étranger. Notre amitié nous a parfois conduits à nous revoir quelque part dans le monde, le temps d’un voyage. Un jour, j’ai commencé naturellement à écrire un manuscrit pour les jeunes et les adultes restés jeunes de cœur. Une source ne retient jamais ses eaux. J’ai pris exemple sur elle et j’ai décidé de coucher sur le papier ce qui jaillissait en moi. J’avais mis en sourdine le désir de tenter cette aventure, par manque de temps, mais le moment était venu de commencer ce travail. Je me sentais mûre pour une telle entreprise. « Le coffret à trésors » est le résultat de recherches approfondies pour répondre aux questions que se pose Juliette, mon héroïne, mais aussi d’autres personnages, dont des adultes.

À ceux qui en ont l’envie, je les invite à entrer dans mon roman. Que sa lecture vous surprenne positivement.