Petits ballons et cenovis

Les petits ballons...

Lundi 4 novembre 2019, un de mes lecteurs sonne à notre porte, avec un GROS cornet de ballons frais qui nous a fait très plaisir. Le sourire aux lèvres, il nous a dit, à mon mari et moi : « Dieu m’a téléphoné pour me dire de vous apporter ces ballons. » Nous ne nous attendions pas à entendre ces mots, mais en étions réjouis, car le fait de se poser des questions sur l’existence et la présence divine dans nos vies est important. Et le réaliser est essentiel, avant de découvrir cette présence. C’est toujours le commencement d’une belle et grande aventure.


Ce lecteur est reparti avec un pot de confiture aux coings fait maison, auquel il ne s’attendait pas. Ses yeux se sont mis à briller. Rien que de lui parler de ce petit présent, il en avait l’eau à la bouche. Nous avons dégusté les ballons avec notre confiture aux coings, mais aussi avec du cenovis, une pâte à tartiner entièrement végétale à base d’extrait de levure de bière.

Et que dire des coings qui ont servi à la fabrication de la confiture ? La propriétaire du cognassier, une parfaite inconnue avant de la rencontrer près de son arbre, souhaitait nous faire profiter de ses fruits. Elle recevra aussi son pot de confiture maison.



Toujours cet automne, des enfants m’ont apporté des légumes du jardin familial et sont repartis avec des biscuits. Un voisin a partagé également avec nous des tomates de sa production et a eu la joie de déguster notre confiture maison… avec ses tomates. Tiens, il n’en avait jamais goûté au goût de vanille. J’avais joint une gousse à la préparation et il a beaucoup aimé. Une belle découverte !



Je pourrais poursuivre ces expériences de partage et d’amitié à l’infini.

En cette période de l’année où beaucoup cherchent à faire plaisir par des présents, il n’est pas difficile de réaliser ce souhait avec des petits cadeaux, sans vivre cette tradition comme une véritable corvée. Les attentions ont une valeur inestimable. Ces dernières ont bien plus de poids que l’on pourrait l’imaginer. Un cadeau approprié et offert au bon moment, et pas seulement en fin d’année, peut aussi parfois rapprocher, ressouder, apporter de la paix, ou encore le pardon. Il peut aussi dire : « Je suis là pour toi si tu as besoin de moi. » Ou alors : « Merci pour ne pas m’avoir ignoré, toi qui est mon voisin, mon collègue, ma famille. »


Le cenovis...

Revenons à cette pâte à tartiner. Alex Villiger en a réalisé la recette en 1931 à Rheinfelden, dans le canton suisse d’Argovie. Elle est particulièrement riche en vitamine B1. Notre organisme n’en a pas en réserve, d’où l’importance d’en consommer régulièrement.


La vitamine B1 ne présente pas de toxicité, même consommée en grandes quantités. Il n’existe donc pas de dose de sécurité à respecter. L’excédent éventuel de cette vitamine est éliminé dans les urines.


Sa carence conduit à une grande fatigue et une perte d’appétit qui cause à son tour une perte de poids. Nous avons besoin de cette vitamine, notamment pour nos muscles, pour notre cerveau. Le manque de force physique et intellectuelle devient un handicap pour accomplir nos activités quotidiennes. Les personnes qui souffrent de malnutrition ou de dénutrition en manquent cruellement.


De façon générale, non seulement nous avons besoin d’une alimentation équilibrée pour ne pas souffrir de malnutrition, mais aussi d’apports en nutriments essentiels, lesquels doivent correspondre à nos dépenses énergétiques pour ne pas souffrir de dénutrition. Si nous considérons que nous avons aussi besoin de nourrir notre âme et notre esprit pour ne pas souffrir de malnutrition et de dénutrition, vers qui se tourner ?

Un livre empoussiéré par le temps sur une bibliothèque qu’il n’a pas quittée depuis des années ne remplira pas sa fonction, même s’il s’agit de la Bible. C’est en l’ouvrant qu’on y découvrira une fenêtre avec vue sur le monde spirituel pour comprendre le monde naturel. Le contenu du livre prendra vie pour nous éviter de souffrir de malnutrition, parce qu’elle sera le reflet de la Parole de Dieu qui nous permettra de trouver des réponses à toutes nos questions. Elle nous évitera également de souffrir de dénutrition, parce qu’elle sera la réponse aux questions que l’on se posera, pas après pas et au fil des événements de la vie.


Le cenovis est donc une suggestion de cadeau pour celui qui recherche un présent de qualité. Mon mari et moi avons reçu avec joie les ballons du lecteur cité plus haut, car ils nous ont permis de nous rappeler que le beurre et le cenovis sortis de notre réfrigérateur pouvaient être tartinés sur les ballons. Ceux-ci n’étaient pas un cadeau « empoisonné ». En ce qui concerne le beurre frais, quand il est consommé en quantité raisonnable et qu’il n’est pas chauffé, il est aussi le bienvenu dans notre régime alimentaire.

Cadeaux et partages...

Je repense au lecteur dont je parle dans cet article, et qui nous a apporté les ballons. Il pourrait être comparé à Dieu qui nous donne un cadeau bienfaisant, grâce à la Bible. Ensuite, les humains créés à l’image de Dieu entrent en jeu. Il y a l’inventeur du cenovis et ceux qui ont découvert la fabrication du beurre. Les ballons nous ont été offerts gratuitement. Le cenovis et le beurre ont été ajoutés, parce que les ballons étaient sur notre table.


Le tout était bon. Cependant, les produits tartinés sur les ballons par les humains auraient pu être malfaisants. Si nous choisissons de consommer de bons produits, est-il logique d’en faire profiter les autres ? Si oui, le vivons-nous régulièrement ? Un simple pot de confiture fait maison peut avoir une valeur incontestable pour celui qui le reçoit. Ou encore, inviter une ou des personnes à partager une tarte ou un gâteau chez soi, puis profiter de leur présence pour avoir des échanges édifiants dans la bonne humeur. Cela peut heureusement laisser de bonnes traces indélébiles. En revanche, une invitation en grande pompe (dans l’abondance et le luxe), si elle devient une obligation, à cause de la tradition, ne répondra malheureusement pas toujours à nos attentes et à celles de nos hôtes si le cœur n’y est pas.

Le miracle de Noël, c’est être prêt à se donner entièrement, même dans la simplicité, pour ceux qui ne sont pas si loin de nous, mais que nous ne voyons pas toujours, comme si nous étions aveugles. Mais ce n'est pas uniquement cela. Jésus devrait aussi être de la fête, bien que nous puissions être en fête avec lui tous les jours de l’année. La date de naissance de Jésus dans la nuit du 24 au 25 décembre est plus qu'improbable. Elle a été délibérément choisie par les hommes. (La lecture de mon roman, "Le coffret à trésors", vous en apprend davantage à ce sujet.) Mais ce n’est pourtant pas une raison de le laisser de côté ce jour-là qui a été retenu pour célébrer sa fête d'anniversaire.

Il n'est pas trop tôt pour vous souhaiter un Joyeux Noël !

Bonjour,

N’oubliez pas de vous inscrire

à notre newsletter

NE PAS suivre ce lien ou vous serez banni du site!
?
Ce site Web collecte des données via Google Analytics. Cliquez ici pour vous désinscrire.
×
Retour haut de page