Pâques, quelle histoire!

  • Dis Maman, comment on fait un bébé ?
  • Euh… Ben… C’est simple comme bonjour… on met une graine… et un peu d’eau… dans un pot rempli de terre, et c’est comme ça que la plante peut pousser.
  • Alors, pourquoi la plante, c’est pas un bébé ? Et pourquoi un bébé, c’est pas vert ?
  • T’es trop jeune pour poser ces questions.
  • Pis Pâques, alors ? C’est les lapins, les canards, les poules en chocolat qui poussent dans les magasins ? Jésus, il est aussi en chocolat ?
  • Non, bien sûr. Qui t’a parlé de lui ?
  • Ma copine Morgane… Tu le connais, toi, Jésus ?
  • Eh bien… pas vraiment.
  • T’es un bébé alors ?
  • Qu’est-ce que tu racontes comme bêtise ?
  • T’es plus vieille que ma copine qui sait qui est Jésus, mais toi tu sais pas. Un bébé, il sait rien, comme toi. Il faut que je dise à la maman de Morgane de t’expliquer qui il est. Comme ça tu sauras.
  • Tais-toi ! Je n’ai pas besoin de le savoir.
  • Alors, dit-elle tristement, tu pourras jamais m’expliquer…

On va où là ?

Jésus ???


Un héros, un gourou sans scrupule, un prophète, un mythe, un trouillard qui n’a pas osé se défendre ?


Pâques ???


Une fête familiale sympathique ou non (à cause de la grand-mère qui ne sent pas bon le parfum quand on l’embrasse, et j’en passe…), une célébration religieuse parmi tant d’autres, un conte de fées sans fées à ne pas raconter aux enfants afin de s’assurer qu’ils ne seront pas tentés d’y croire, même s’ils savent que ces histoires sont une pure invention ?


Jésus et Pâques, c’est quoi, alors ?


Jésus n’est dans tous les cas pas un poltron, parce que, avant Pâques, jour de résurrection, il y avait Vendredi Saint. Jésus dégoulinait de sang de partout, tant il avait été malmené. Avant de mourir sur une croix, la mort par condamnation la plus infâme, il a prononcé des paroles incroyables. Aucun gourou sans scrupules n’aurait choisi de vivre cela. Aucun héros qui serait idolâtré, parce qu’il incarne la force selon les critères de la planète Terre, ne l’aurait vécu non plus. Il aurait tout fait pour l’éviter… par manque de courage, et en usant de force si nécessaire. Et après tout, l’humiliation, le rejet, la torture, ce ne sont pas les buts que recherchent un gourou sans scrupules ou un héros selon les critères de ce monde, n’est-ce pas ?


Il y a tant de preuves pour affirmer que la vie de Jésus, sa mort et sa résurrection, est une histoire véritable et non un mythe, un conte de fées. Ce ne sont pas les humains qui ont inventé ce personnage, comme ils l’ont fait pour les religions.


Juliette, l’héroïne de mon roman, va creuser le sujet par besoin d’en savoir plus. En vous plongeant dans « Le coffret à trésors », vous vous forgerez une opinion qui déterminera, l’affirment les chrétiens convaincus, ce que sera votre avenir, sans avoir à consulter une cartomancienne.


Ce dont nous avons tous besoin, c’est d’un guide (certains choisissent la personne qui se reflète dans leur miroir, donc eux-mêmes.) Il devrait être fiable et nous permettre de voyager dans la liberté et non l’esclavage (du travail, d’addictions, etc.).

naviguer sur le lac Léman

Choisir son embarcation avec le meilleur capitaine et quitter le port… pour naviguer sur le lac Léman.

Michel Bonzon

iMichel Bonzon est un capitaine compétent, en mesure de tenir la barre de tous les bateaux de la flotte de la compagnie CGN (Compagnie générale de navigation). Ils sillonnent le lac Léman, en Suisse. Ici, nous sommes sur le « Simplon », l’un des huit bateaux à roues à aube Belle Époque. iiConstruits au début du 20ème siècle, ils sont classés « Monuments historiques » d’importance nationale depuis 2011 et ont même été reconnus comme étant d’importance européenne par Europa Nostra en 2014.

Juliette aime son pays, sa région, sa ville, son lac. Elle nous emmène visiter l’un de ces bateaux de la Belle Époque.

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques !

iJe remercie M. Michel Bonzon, capitaine à la CGN, de m’avoir autorisée à publier sa photo prise le 12.09.2015.

ii« À toute vapeur » N°5/2015, éditorial p. 1 par Luc-Antoine Baehni, Directeur Général CGN SA, et Maurice Decoppet, Président, ABVL et CGN Belle Époque SA.

Page 5 sur 12